ILS TEMOIGNENT
Christine B
Directrice des ressources humaines chez PROTEOR, fabrication de prothèses (Seurre - Côte d’Or)

Il nous manquait quelque chose en matière de formation. Nous avons donc décidé de créer 2 CQPM avec d’autres professionnels.

15/07/2013

Pour Christine Barbon, les CQPM répondent à une problématique très concrète en matière de formation de compétences : « Nous ne trouvions pas nécessairement de gens formés à notre métier parce qu’il y a peu d’écoles ou organismes qui préparent à ces métiers. On recrutait des personnes avec des compétences techniques assez variées mais pas de garantie d’un niveau de compétences. Il nous manquait quelque chose en matière de formation. Nous étions face à une autre problématique : les personnes en interne qui prenaient de l’expérience. Bien sûr, on faisait évoluer leurs carrières mais il n’y avait pas forcément de reconnaissance du niveau acquis. »

C’est la raison pour laquelle PROTEOR a choisi de mettre en place une politique CQPM « Comme on entretient de bonnes relations avec la chambre de Côte d’Or, Véronique GUILLON, déléguée générale, nous a parlé de bâtir des CQPM. L’idée nous est parue bonne, nous avons donc décidé de créer 2 CQPM avec d’autres professionnels. Un CQPM de catégorie A pour les nouveaux arrivants et les jeunes recrues et un CQPM de catégorie B pour certifier le parcours des salariés chevronnés ayant acquis un certain niveau d’expérience. À l’arrivée, ces 2 CQPM sont un puissant moteur de motivation et de reconnaissance des compétences. »

logo fiches métiers
logo référentiels CQPM